Pourquoi encourager le logiciel libre dans les associations ?

Ce billet est une prise de notes de la conférence de Pierre Yves Gosset, membre de Framasoft, lors des 15ème Journées du Logiciel Libre (Lyon) le samedi 12 avril 2014.

En voici une version améliorée avec ma vision du numérique et mes pratiques associatives des dix dernières années.


Définir le libre : ce sont des valeurs que partagent le monde associatif.

1) utiliser
2) étudier
3) partager
4) modifier

L’image utilisée est celle de la recette de cuisine, que nous utilisons, que nous étudions, que nous pouvons partager et que nous pouvons modifier.

Le monde associatif et le logiciel libre sont habitées par la même vision du monde : celle d’améliorer les choses et de les partager, sans s’approprier une réussite.

Définir le cloud (infonuagique en français)

Le cloud est un mot à la mode et utilisé à toutes les sauces. La définition sera la suivante : utiliser des serveurs distants pour stocker et traiter vos données personnelles et numériques. En plus clair : vous utilisez l’ordinateur de quelqu’un à distance pour stocker vos données et informations.

Utiliser des entreprises comme Google et Facebook pour son association ?

1) il y a un problème du tracking permanent de ce que vous faites sur internet de leur part.
2) on ne change pas de modèle de consommation : tout en haut, quelqu’un décide ce que vous verrez sur votre écran.
3) on sous-traite ses propres données : on devient dépendant de solutions extérieures.
4) on sous-traite sa vie privée : elle est entre les mains d’une société extérieure. Qu’en est-il de la collecte et de l’exploitation de vos données et de celles de vos adhérents ? Personne ne sait.

Et mon association dans tout ça ?

1) vous ne maîtrisez pas ces services « cloud ». Du jour au lendemain, le service que vous utilisez peut devenir payant, le service peut radicalement changer, voir pire, les données peuvent être perdues.

2) vous imposez vos choix à d’autres personnes. Elles devront se connecter à ces services, et peut être même créer un compte à ce service, sans voir le choix.

Les solutions ?

1) pour éviter que les membres de votre association et les visiteurs ne soient traqués en se rendant sur votre site, il faut enlever les publicités : mais quid de cette potentielle rentrée d’argent ?

2) les visiteurs du site doivent passer a une économie de la contribution, pas seulement consommateur, en faisant des dons à votre site.

3) héberger soi-même ses données, cela ne coûte pas nécessairement cher

4) ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier en utilisant un seul et même fournisseur de services pour tout (email, agenda, stockage de fichiers, réseau social, base de données d’adhérents…)

5) s’informer, se former pour comprendre ce qu’on utilise

6) être conscient des traces que nous laissons sur internet selon les services utilisés.

7) utiliser les bons outils, libres de préférence

Marre de galérer avec vos mots de passe ? J’ai quelques idées pour vous.

Les mots de passe protègent notre vie numérique ou sont censés agir comme tel. Le mot de passe est bel et bien le premier rempart face à une tentative de vol ou d’intrusion. Autant se donner le maximum de chances pour que cette protection soit la plus efficace possible. Je vais vous proposer des idées simples pour créer un mot de passe.

Pour créer un mot de passe efficace, il faut qu’il soit long et comporte des chiffres et des symboles. Par symbole, j’entends des #, des ! ou des @. Pas vraiment facile à retenir, n’est-ce pas ?

Utiliser vos goûts personnels : musique, cuisine ou films

Je prends une idée comme ça au hasard : utilisez un artiste ou un groupe musical pour créer un mot de passe.

Vous êtes fan de Julien Doré, de l’album Ersatz ? Voilà quelques idées.

  • Mot de passe Acacia ou Piano Lys : faciles à retenir, ils restent faciles à craquer.
  • Mot de passe ErsatzAcacia : on peut accoler un nom d’album et un titre de cet album pour compliquer un peu les choses.

Mais la sécurisation reste encore faible car ce sont des mots simples et à disposition dans le dictionnaire.

  • Mot de passe jaimebienlachansonAcacia! : je crée une phrase afin d’améliorer sa mémorisation et je rajoute un symbole spécial, le !.

Variante : rajouter des chiffres

Et si on jouait avec l’année de sortie de l’album ainsi que son numéro de piste sur le CD ? Oui, le CD, ce truc que plus personne n’achète… L’album Ersatz de Julien Doré est sorti en 2008 et Acacia est la piste 1.

  • Mot de passe Ersatz2008Acacia1 ou 2008Ersatz1Acacia ou ErsatzAcacia200801 : ça devient intéressant comme mot de passe.

Variante : rajouter des symboles

On peut tenter de rajouter un point d’interrogation, toujours sur le meme thème :

  • mot de passe 200801?ErsatzAcacia

Si vous aimez l’album et que vous êtes enthousiaste, exclamez vous. Rajoutez donc un !

  • Mot de passe : 200801?ErsatzAcacia!

variante : utiliser des paroles de chansons

  • Etjetaidéposédesfleursenpapier (issue de la chanson Acacia)
  • Etjetaidéposédesfleursenpapier!
  • Etjetaidéposédesfleursenpapier!01 : on rajoute le numéro de piste de la chanson
  • Etjetaidéposédesfleursenpapier!200801 : on rajoute l’année de sortie de l’album.

Vous pouvez procéder de la même façon avec des thèmes différents comme la cuisine et le cinéma.

Le thème de la cuisine

  • mot de passe Patesoeufs?Carbonara! formé à partir des éléments nécessaires à la recette.
  • mot de passe Boeuf&Carottescuisson120min : ingrédients de la recette plus le temps de cuisson.

Le théme du cinéma

  • mot de passe lacitédelapeur1994lesnuls : on met le titre d’un film + sa date de sortie et on accole un mot spécifique ayant trait au film.
  • mot de passe lacitédelapeur1994chabatlauby : cette variante inclut le nom du film, sa date de sortie et quelques noms d’acteurs.
  • mot de passe 1994TubluffesMartoni!84 : l’idée ici est de rajouter une phrase issue du film et de l’entourer d’éléments complexes. Dans ce cas là, l’année de sortie du film, un point d’exclamation à la fin de la phrase, et à quelle minute est prononcée cette phrase.

Le thème “Remix”

  • JulienDoréLaCitéDeLaPeurBoeufsCarottes : je crois que vous avez compris le principe 🙂

Utiliser un dictionnaire ou Wikipedia pour déterminer 3 ou 4 mots aléatoirement

La méthode la plus solide est de choisir 4 mots aléatoirement et de les accoler. Prenez un dictionnaire ou allez sur Wikipedia et choisissez 3 mots au hasard.

Avec Wikipedia, utilisez l’option “article au hasard”. De plus, vous avez la possibilité de trouver des mots dans une autre langue.

et hop, voici combat, impulsion, revue.

  • mot de passe allegorieimpulsionrevue : la base
  • mot de passe allegorieimpulsionrevue!521 : je rajoute un nombre au hasard et un symbole spécial (au choix, ? ou * ou @ ou #… etc)
  • mot de passe allegorietwimpulsiontrevue!521 : je viens de rajouter tw entre deux mot, pourquoi donc ? Et bien, c’est pour me connecter à Twitter. Je remplacerais “tw” par “di” si je devais me connecter à Diaspora. Le but est personnaliser le mot de passe par site : j’intercale les 2 premières lettre du service concerné dans mon mot de passe : allegorieimpulsion | 2 lettres | revue521!

    Ainsi, mon mot de passe n’est plus unique et peut être utilisé pour plusieurs sites, même si ce n’est pas un système parfait… mais toujours mieux qu’un mot de passe unique pour tous vos sites.

Conclusion

J’espère que cela vous aura donner des idées et convaincu que nous pouvons nous amuser à trouver des mots de passe efficaces, simples à retenir tout en les rendant plus complexes.

A vous de jouer !